Views: 27
Read Time:10 Minute, 34 Second

SHIVA — Ne renoncez pas à votre pouvoir personnel — Questions/Réponses.

8 avril 2023 Par SYLVAIN DIDELOT

Canalisation publique du 04.04.2023 par Sylvain Didelot, retranscrite par Marie-Claire.

La seconde croyance limitante qui habite beaucoup de cœurs humains, et aussi d’autres âmes, d’autres cœurs, cette seconde croyance est ʺje suis seul.ʺ

Pourquoi continuer à confondre le corps et l’expérience du corps ? Dans ce corps vous êtes seul, oui, votre esprit guide ce corps, nous sommes d’accord. Pour autant, dans cette expérience humaine vous n’êtes pas seul, vous êtes entouré de l’âme de chaque objet, de chaque personne, de chaque entité. Vous êtes entouré de ces énergies que vous influencez et qui ont une influence sur vous, chères âmes. Tout a une influence sur vous. Par contre, dans votre pouvoir divin, et c’est ici une bonne nouvelle, il vous appartient de décider si vous laissez les choses, les circonstances ou les personnes avoir une influence sur vous, sinon vous retomberez dans la croyance numéro un ʺje ne peux rien faire, je ne peux pas agir, je n’ai pas le choix.ʺ Ne renoncez pas à votre pouvoir personnel, ʺpar amour pour… voici mon désir…ʺ

Voyez comme ces croyances se bouclent l’une à l’autre, comme elles s’enchaînent et s’entraînent avec un ego qui, lui, cherchera à valider votre impuissance. C’est une déviance peut-être de la part de votre ego chercher à invalider votre puissance. Pourquoi fait-il cela ? Pour valider votre croyance en l’impuissance. Finalement, votre ego est devenu votre serviteur dans cette croyance d’impuissance. Inversement, quand vous vous croyez puissant, l’ego aussi parfois peut se retourner et croire en sa toute-puissance qui est l’autre écart, l’autre excès. Vous tomberez à ce moment-là dans un ʺdéfautʺ qui s’appelle l’orgueil, celui de se croire trop puissant.

Vous me direz : « mais tu viens de nous dire que nous étions tout puissant. Alors, comment pourrait-on se sentir trop puissant ? » Vous avez la puissance de transformer votre monde, d’accord, néanmoins, vous n’avez pas le droit de changer celui d’autres personnes. Vous ne pouvez avoir qu’une influence sur ce monde et elle est grande je le répète, une influence grande sur ce monde. Cela dit, voyez, l’orgueil commence quand vous commencez à réfléchir à la place des autres, à vouloir qu’ils réfléchissent comme vous, à croire que vous avez raison et que l’autre a forcément tort. Ici se pose l’orgueil.

Ne rejetez pas votre influence. Votre influence peut s’exercer certes par la parole, par le langage, avant tout, elle s’exerce surtout par votre rayonnement, par l’expression de qui vous Êtes, dans le corps, dans l’énergie, dans l’intensité de votre regard, dans votre souffle, dans votre positionnement corporel. Voyez, mes amis, si un jour vous rencontrez un Maître de Lumière, un être d’Ascension, si celui-ci se présente à vous sous sa véritable forme, il n’aura pas le moindre mot à prononcer, son énergie sera suffisante pour vous pour le reconnaître. Sans qu’il prononce un mot vous sentirez sa force, sa puissance, une puissance d’Amour qui écrase tout. Une puissance d’Amour qui écrase tout. La puissance des muscles n’est rien, elle ne dure pas. En revanche, la Force, votre capacité à embrasser l’expérience, ce qu’elle a généré, ce qu’elle va générer, ce qu’elle est, ce qu’elle sera, ce qu’elle a été, votre capacité à embrasser cela c’est l’Amour. Je ne peux que vous inviter à cet Amour.

Chaque jour, je le répète, vous créez un Nouveau Monde. Chaque jour, je le répète, vous êtes votre propre exemple, votre propre exercice. Le monde qui vous entoure, il est vous, et vous êtes lui.

Quand mes paroles cesseront d’être des paroles, alors le chemin sera accompli, alors vous n’aurez plus besoin de vous incarner. Quand mes paroles cesseront d’être des paroles, vous n’entendrez qu’un chant d’amour sur ce monde, vous ne verrez plus la moindre division. Vous verrez une transformation. Vous ne verrez plus des choses à maudire, vous verrez des choses à bénir. Vous ne vous sentirez plus seul, mais baigné dans l’Amour de Dieu, baigné dans votre création.

L’ego, encore une fois, va chercher à valider vos pires croyances parfois, dans l’excès. En fait, il est un miroir déformant. Il n’est pas votre ennemi principal, juste un miroir grossissant votre expérience.

Ainsi, âmes de Lumière, ne doutez pas de qui vous êtes. N’ayez pas de peurs. Vous savez, les peurs continueront à apparaître. Vous pourrez les saisir, les entendre, peut-être même les comprendre. En fait, ce que je veux dire par ʺn’ayez pas peurʺ, c’est surtout ne vous laissez pas freiner, restreindre, uniquement par ces peurs. Si l’Homme, notamment l’Humain n’avait plus peur de la mort, il se serait déjà lancé dans de grandes quêtes, dans de grandes conquêtes. Il se serait battu pour que la suite de la Vie et de l’existence sur Terre soit forte, fiable, Amour. À l’inverse il se soumet par peur de l’enfermement, par peur de la contrainte, par peur de la mort. La mort n’est qu’une récréation dans votre existence, dans la somme de vos existences.

Bien souvent on m’a appelé le destructeur. À vrai dire, je permettais juste à la forme de prendre une autre forme justement. Il m’est arrivé de détruire des corps, oui, mais j’ai toujours élevé les âmes, cherché à faire en sorte que ces âmes s’élèvent en conscience vers un autre champ plus fort, plus grand. C’est un peu difficile à comprendre, je l’entends.

C’est difficile à comprendre quand on observe ce monde sous la forme d’une seule vie, d’un seul temps, des seules circonstances qui vous traversent, actuellement notamment. Si vous observez votre monde, même pas de manière linéaire simplement comme un champ d’expériences, comme un cours dans cette grande école de l’existence, dans ce cas, vous serez rassuré, car vous vous direz : « Oh ! En fait, il me suffit d’attendre un peu parfois » si vous n’avez pas envie d’être dans l’action, simplement d’attendre un peu, de développer cette grande vertu qu’est la patience. Ce n’est pas une vertu qui se développe en un an, en deux ans, trois ans et même en dix ans, la patience. C’est la vertu de toute une Vie parfois, une vertu que vous ramènerez dans une autre existence pour avoir pris un temps important sur un sujet.

Dans vos multivies, il est une chose que vous devez comprendre. Tout ce que vous avez appris dans une vie pendant plus de vingt ans vous est restitué dans l’énergie des corps suivants. Autrement dit, tout ce que vous avez appris pendant plus de vingt ans dans une existence, vous sera facilité dans la vie suivante, vous viendra comme une envie, un désir, un besoin, parce que c’est déjà en vous, parce que vous savez le faire. Ce ne sera jamais perdu. Vous ne perdrez pas cette expérience-là qui aura duré, qui aura duré vingt ans pour qu’elle soit marquée.

Tout le restant, tout ce qui dure un an, deux ans n’est que détail, vraiment, petit détail dans la somme de vos existences. Quand bien même certains en fin de vie souffriraient pendant un an, ce qui n’est pas souhaitable ni souhaité, cette souffrance n’est rien, elle ne sera jamais retenue dans un autre temps. Elle ne sera jamais retenue dans une autre expérience.

Chères âmes, votre apprentissage de la force passe par le fait de poursuivre votre chemin sur Terre, quelles que soient les circonstances. Aucun d’entre vous, ou très très peu, ont marqué dans leur destin de quitter ce monde, seulement ceux qui considèrent que cela a plus d’intérêt dans l’expérience d’autres personnes — véritablement de dizaines d’autres personnes, pas seulement quelques-uns — or, globalement, aucun d’entre vous n’a fait le choix de quitter ce monde avant que son destin ne s’accomplisse, parce que votre essence est le combat spirituel dans le sens de l’évolution dans l’Amour, victoire dans l’Amour.

La mort ne vient pas pour vous annoncer une défaite, seulement pour siffler, sonner la fin d’un cours. De la sorte, elle vient en son temps, quand le cours est terminé, quand l’apprentissage est devenu Conscience et pas seulement théorie, Conscience incarnée. Une Conscience incarnée et une conscience qui sait qui elle est, qui sait d’où elle vient, qui sait où elle va. C’est cela une Conscience incarnée. C’est ce que vous êtes en train de devenir.

Votre temps, qui semble révolutionnaire, est en fait un temps évolutionnaire. Vous allez vers une évolution forcée apparemment, voulue en vérité. Vous allez vers d’autres temps, vers d’autres rapports à ce monde, à votre prochain, à l’argent, à la Source. Tous ces rapports maintenant vont évoluer, changer vers quelque chose de plus simple, de plus tranquille. Oh ! pas tout de suite, pas immédiatement. Je le répète, parfois une expérience doit être marquée pendant longtemps pour qu’elle soit apprise et comprise dans les autres temps et marquée.

Si vous voulez que les temps futurs soient générateurs d’une expérience plus juste, il faudrait qu’une grande partie de la population de la Terre vive pendant, vous l’aurez compris, une vingtaine d’années une expérience de transformation, afin que ceci soit marqué dans tous les temps et tous les espaces de cette Terre d’ailleurs, pas du monde entier, pas des mondes entiers, mais de ce monde-là. C’est pourquoi, ce que vous vivez, l’accumulation de ces expériences à travers le monde entier est une amplification de cette énergie de transformation afin justement de vous faire gagner du temps, car, si vos frères et sœurs vivent la même chose que vous, la même oppression, ce temps d’oppression se réduit. Ceci est dû à une masse critique, en redisant cela autrement, j’entends que ce soit difficile à comprendre.

Imaginez que vous ne soyez que 1.000 sur votre planète. Imaginez simplement, que vous ne soyez que 1.000 sur cette planète et qu’il faille que 100 personnes vivent une expérience pendant 20 ans, une masse critique, 100 personnes devraient vivre une expérience pendant 20 ans afin que les 1.000 personnes ensuite en vivent la connaissance, la conscience, la science, et ne reproduisent plus cette même expérience. En l’occurrence, si dans mon exemple il faut 100 personnes pendant 20 ans pour changer l’expérience, il suffirait de 200 pendant 10 ans, de 400 pendant 5 ans. Vous voyez ce que je veux dire ? Le fait que vous soyez énormément à vivre des expériences traumatisantes en ce moment, et le monde est en traumatisme, est en fait la marque d’une évolution, la marque d’un changement d’époque, d’un changement de temps, un changement d’horloge, et c’est bénéfique, bénéfique. Je comprends le côté difficile de ce changement. Je comprends que cela soit compliqué à gérer dans votre quotidien.

Ici, dans mes mots, dans mon discours, j’ai d’abord voulu marquer la nécessité de votre croyance en votre pouvoir personnel. Maintenant, dans la deuxième partie de mon message, c’est à vos questions que j’aimerais répondre. Aussi, je demande à ce que mon canal se tourne vers votre questionnement, vers les questions que vous lui poserez.

Je souhaite répondre à vos questions, chères âmes. Je souhaite répondre aux questions qui bénéficieront à tous. Pour cela dans l’exercice, nous attendons votre questionnement. Posez vos questions par écrit, laissant mon canal décider avec moi de ce à quoi je répondrai. Je sais vos questions nombreuses, dès lors laissez-moi éclairer quelques-unes d’entre elles.

Sylvain : Je vais être obligé de remettre le chat. Voyez, je l’avais enlevé et là, il veut que je participe avec lui, donc je vais remettre ça au milieu et je vais me replonger avec lui.

Il y a de multiples réponses à chacune de vos questions.

Lire la suite sur le site de S. DIDELOT

Previous post Puissance & Amour – Première croyance limitante est sans doute celle de votre impuissance (1)
Next post Chaque jour est la première fois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.