autel spirituel
Views: 15
Read Time:2 Minute, 24 Second

Le sanctuaire matériel  
(stimule notre système immunitaire spirituel)

C’est un lieu neutre à charger, un lieu personnel chargé par soi-même 

Protection du sanctuaire
(de soi-même, de sa famille, de sa maison)

Allumer une bougie lorsqu’on est présent 

OU planche schéma hébraïque du Nom Divin qui nous représente lorsqu’on est absent
ou quelque chose qui nous représente pour occuper l’espace (non vide)

nom divin

De l’encens (Jérusalem)

Consécration du lieu
(1 fois ou exceptionnellement si raison valable)

Appel aux 4 orients, aux 4 soleils qui se lèvent simultanément autour de vous :

« AMEN

MICKAEL protège moi en ce lieu

GABRIEL protège moi en ce lieu

OURIEL  protège moi en ce lieu

RAPHAEL protège moi en ce lieu

AMEN« 

N’y venir que poussé par le feu intérieur. ce lieu se doit d’être toujours positif.

Prière à faire, surtout si on ne se sent pas bien.

« Au-dessus de moi l’aimant que j’aime
En moi l’aimant que je veux être 
Autour de moi l’amour protecteur »

On est jamais tout seul à travailler (présences invisibles)
Prendre l’habitude de travailler, même si l’on est physiquement seul, en communauté d’intention avec tous les êtres-travailleurs bénéfiques à la constitution de l’égrégore universel de lumière.

Quel que soit le travail fait, toujours passer par la source; éviter toute relation horizontale avec autrui sinon l’énergie est noyé dans la psyché, les antagonismes, la dispersion.
Imaginez un triangle tête en haut, vous et autrui à la base et la source en haut. Vous passez par le haut pour vous connecter à autrui.

« Puisse ce travail prendre place dans l’œuvre universelle d’amour
qui se déploie sans fin pour le bien de tous les êtres vivants. »

Conscience de notre noble tâche :

4 opérations

1- attirer, aimanter la force de vie (réservoir inépuisable)

entre notre feu intérieur et dieu (énergie qui monte et descend sans cesse)

2- l’assimiler dans un équilibre dynamique : recevoir donner (perpétuel mouvement)

« Par le feu de mon cœur
je prends assise dans le fils
je prends mon souffle dans l’esprit
je prends mon élan dans le père pour être un vivant dans la sphère de l’amour 
« 

3- amplifier et diffuser cette énergie en sphère radiante autour de soi

4- accroissement du vivant

de notre propre puissance du vivant et du vivant sans son ensemble
(notre évolution bénéficie à chacun).

____________________Nous sommes des icônes de toute bonté

Quand on fait le bilan d’une existence, la seule chose qui reste, ce n’est pas la connaissance, l’érudition, les différents travaux que l’on a pu faire… C’est la bonté, la bonté que l’on a pu distribuer. C’est la seule chose sur laquelle nous serons jugé. Tout le reste, ce ne sont que des auxiliaires, des supports, des méthodes, des techniques. L’essentiel c’est la bonté. A la source, il y a la toute bonté, la source divine. On doit être bonté dans la mesure du possible avec le coefficient le plus important possible. 

Previous post Chaque jour est la première fois
Next post Éléments sous forme de dictionnaire pour un yoga du cœur par Yves Albert Dauge 1/2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.