COMMENT RECONQUÉRIR LA FORCE SACRO-SAINTE

La force sacrée

L’épine dorsale de l’enseignement des Anges n’est autre qu’un long approfondissement de la notion de la Force sacrée.
« Votre chemin n’est pas d’améliorer, d’amender.
Votre chemin est ce qui n’a pas encore existé :
création par la Force, la Force sacrée,
Force qui vient de Dieu,
qui retourne à Dieu, dans la joie de l’ivresse :
circulation divine ».
Dialogues avec l’ange, p.360

Cette allusion aux quatre Personnes-Énergies du Tétragramme
et cette certitude révolutionnaire sont la signature du Toujours-Nouveau :
plus de bricolage, une création permanente.
Une puissance immense – Force d’En Haut, Esprit Saint, pouvoir royal du Fils, Force sacrée, Force du Ciel – est ainsi à notre disposition.
Bien plus, elle nous presse de la recevoir pour nous élever rapidement
au niveau du grand courant actuel de seconde Genèse.

Elle est, comme l’indique Mikhaël, explosive, libératrice, vivificatrice ;
elle se montre, à l’exemple de Miriam, inventive, recréatrice, expansive;
elle apparaît, tel `Himmanuel, comme la clef de la respiration théurgique
entre Cieux et Terre, et de l’inter-mutation universelle.
Il nous faut donc la capter, la supporter, l’assimiler,
la garder en nous et la gérer avec courage et intelligence.
Nul obstacle : voile, système, loi, coquille, écaille,
routine, stéréotype, karma, ne peut subsister devant ses parcours de foudre.

C’est le Buisson ardent devenu mutateur perpétuel.
C’est l’Arbre de Vie réapparaissant dans la déchirure des nuages.
« Les Sept Forces verdoient toutes sur l’Arbre du Ciel :
c’est là que mûrit le fruit de l’éternelle Vie ».
Dialogues avec l’ange, p.263

« La Force du Ciel est avec vous, où que vous soyez »
Dialogues avec l’ange, p.281

« La Force Lumière du Seigneur qui vient :
ni loi ni grâce, mais Lumière, pure Lumière,
Force qui élève, mais qui réduit en cendres s’il le faut »
Dialogues avec l’ange, p.377

Mais cette même Force, comme une source scellée ou une énergie sous pression, vit à l’intérieur de nous :
c’est notre Noyau énergétique primordial, sans lequel nous ne serions rien.
Cette « Force sainte » demande à être libérée et activée pour rencontrer la Force sacrée en une explosion de joie et s’allier à elle en une puissante et victorieuse unité constituant ainsi la Force dite sacro-sainte.

Pour réussir une telle rencontre, pour vivre une expérience aussi nécessaire, certaines conditions doivent être réunies :
une intention claire, une vraie purification,
une réorganisation de notre être et un appel conscient.

Qu’est-ce que l’intention ?

C’est, par la Mémoire réapparue, la vision précise du but à atteindre :
« Qui, en moi, cherche à gagner quoi ? » ou :
« Quelle est ma relation authentique avec le Plan divin,
avec l’Âme du Monde ? »
Il importe, dès l’abord, de savoir où placer notre Oui et comment diriger notre fidélité.
C’est ensuite une ferme fixation de notre centre de gravité dans sa position gouvernante, à la jonction du chakra primordial Amen et du chakra recteur Âjnâ, (voir shéma ci-dessous) de manière à pouvoir cibler le Divin à tout instant, en nous-même et au-delà de nous-même.

La volonté ainsi consolidée va déclencher une décantation psychique,
une concentration de l’énergie, bref, une purification.
« Si vous ne jeûnez pas du monde,
vous ne trouverez pas le Royaume »
(Thom. 27) : si vous ne relativisez pas tout par rapport à l’essentiel,
si vous ne vous libérez pas pour Dieu, pour l’Amour,
jamais vous ne participerez au Vivant créateur.
Un nouveau rythme de Respiration s’impose pour que l’Arbre de Vie trouve en nous sa place et sa croissance.
Mais ce n’est pas assez :
il faut réorganiser notre être, avec ses éléments constitutifs, ses qualités,
ses points d’appui, afin de le transformer en champ de forces cohérent et opératif, capable de travailler avec les hautes vibrations du sacré.
Un alignement avec l’Ange personnel s’avère prioritaire pour nous équilibrer :
la lumière de notre jumeau céleste doit nous parcourir sans solution de continuité par le point d’articulation du Sahasrâra et grâce à notre attitude de marcheur responsable de la Terre et du Ciel.

Nos principaux centres énergétiques (voir shéma) doivent également être alignés en parcours sans faille :
trajet de la Respiration entre Hara et Viçuddha,
trajet de la Mémoire entre Sahasrâra et Mûlâdhâra,
trajet de l’Amour entre Hara, Amen, Viçuddha et Sahasrâra,
trajet de la Créativité entre Manipûra, Amen et Âjnâ.
Nous serons alors comme une échelle dressée, comme un pilier de feu,
comme un axe pour le passage de l’Alliance.

Afin de nous constituer encore plus fermement en un champ de forces unifié, précisons, pour les mettre en relation, en circuit, les clefs fondamentales de conscience qui jalonnent notre évolution,
et servons-nous-en pour associer notre corps vital au processus évolutif.

chakras_yad
© Les chakras – Ecole Epignosis

Les explications et figures sont extraites du livre de l’auteur : Yves Albert Dauge, “Le monde qui vient”, Editions Randin, 1997
Chapitre 7, page 39.

Suite de l’article : Exercice pour reconquérir la Force Sacro-sainte **

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.