Voici un enseignement de Socrate avec le Test des 3 Passoires. Je vous laisse découvrir cette histoire.

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

— Attends un instant. Avant de commencer, peux-tu me dire si tu as fait passer ce que tu vas me dire par les trois passoires ?

— Les trois passoires ?

— La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu me veux me dire est vrai?

— Non, j’en ai seulement entendu parler…

— Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami est-ce quelque chose de bien ?

— Ah non ! au contraire.

— Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test car il reste une passoire, celle de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

— Non, pas vraiment.

— Eh bien ! dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier. »

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.