Tout se passe ici-même 

Mais notre amen, notre mission, notre sacre vous sont rappelés. Nous avons promis d’être co-créateur avec Dieu dans tous les « Ici » qui nous proposés, et nous n’avons pas à nous échapper d’une partie du réel comme incompatible avec notre destin. Nous sommes doués d’une infinie capacité de présence aux êtres et aux choses dans ce « nirvâna samsârique » où tout est vécu en simultanéité.

Assumant le repos-mouvement du Père en toute situation existentielle, quelle qu’elle soit, nous avons pour tâche de maîtriser temps, espace et formes pour rectifier, transformer, inventer, intensifier, partout et toujours.

Régnant dans la Lumière et les « six directions », libres à l’égard de tout et voués au service universel, vivantes expressions du Nom Divin sur tous les chemins du cosmos, nous sommes en révolution* permanente en tant que responsables de l’Amour armé.

Nous disons : 

« Je ne suis ni ceci ni cela. Je suis, et ce Je suis se manifeste à travers les mondes par la diffusion incessante d’innombrables projections créatrices et bénéfiques. Que tout le Divin en moi soit éveillé et libéré pour le plus grand bien de tout ce qui vivant et une croissance irradiation de la Lumière.
Je suis partout chez moi, et je ne suis nulle part chez moi. Je n’ai aucun lieu et des lieux me retiennent. Je veux partir, et je veux rester… »
Râmana

* au sens astronomique : mouvement de descente et de remontée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.