https://se-sentir-bien.com
se-sentir-bien.com ©Perla Planeta

4e jour : Je me libère des pensées négatives

Je suis décidée à me transformer et à modifier mes pensées.
Je suis prête à tourner la page et à commencer un nouveau chapitre.

Je sais que le changement exige l’action.

Donc, je formule quotidiennement mes affirmations.

Cependant, entre 2 affirmations, le reste du temps, je reste vigilante, je soutiens mes efforts.

Je me souviens :

Je suis bienveillante avec moi.
Je me réconforte, je m’encourage et je me félicite.

Je ne me condamne pas pour un pas de travers !
Je me pardonne. Je fais preuve de gentillesse.

Et je rassure mon enfant intérieur *

Aides

Je reconnais et j’accueille toute pensée qui traverse mon esprit. Je ne les retiens pas. Je ne les juge pas avec mon passé. Et je les laisse aller.

Si au cours de la journée : une pensée, un sentiment, une émotion me déplaît ; ou des gens, des situations, des objets ou même encore une habitude dont je veux me défaire, je me dis :

« Je te bénis avec amour, je te libère et je te laisse partir »

« Je te bénis avec amour, je te libère de ma vie »

Je ne me reproche pas ce que j’ai fait jusqu’à présent : j’ai agi au mieux avec la compréhension, la connaissance et la conscience que je possédais sur le moment.

« Je libère le passé, je te bénis avec amour et je te laisse partir ; je te remercie de m’avoir ouvert à cette nouvelle conscience »

Quand une pensée négative survient, je me dis :

« Merci de participer, à présent, je n’adhère plus à cette pensée »

Je considère le doute comme un ami :

«  Je te remercie de m’interroger, dorénavant les vieux messages ne me servent plus à rien, il y aura désormais des messages différents, neufs et positifs. » 

Si la peur (le stress) survient, je m’adresse directement à elle :

« Je sais que tu cherches à me protéger et à m’aider, je te remercie. »

Je suis patiente, je ne me dévalorise pas dès que les vieux schémas réapparaissent.

Je me dis: « Ce n’est pas grave, tu vas recommencer de la bonne manière. Regarde combien tu as déjà avancé. Tu as seulement besoin de t’exercer davantage. Et je t’aime»

Quand un problème survient :

« C’est une expérience, une leçon et je la franchirai avec succès. Il se passe là quelque chose qui contribue à mon plus grand bien.

Je respire, tout va bien.»

* j’ai à l’intérieur de moi le bébé, la petite fille, l’adolescente que j’ai été. Il n’est jamais trop tard pour apporter à cette part intérieure tout ce qui lui a manqué.

Voir le chapitre 9 _Aimer l’enfant intérieur_ de « La force est en vous » de Louise L. Hay.

louise h. hay

 

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.